L'Étoile du Nord

S’abonner

Débâcle policier à 100 millions à Surrey

« Je n’aime pas tout ce bordel là »

Temps de lecture:3 Minute

Abonnez-vous à notre infolettre:

Alors que la ville de Surrey revient sur ses projets de création d'une nouvelle police municipale, les usagers des transports en commun interrogés par l'Étoile du Nord à l'échangeur très fréquenté de la gare centrale n'avaient pas grand-chose de positif à dire sur ce débâcle. De nombreuses personnes ont critiqué l'augmentation proposée de 17,5% de l'impôt foncier pour financer le tout et se sont inquiétées de la façon dont la ville a géré la transition amorcée en 2018.

"C'est stupide, c'est du gâchis", a déclaré Cici, une employée de refuge âgée de 22 ans. "Je loue une maison avec ma famille, c'est déjà 3100 $ par mois, et [les propriétaires] vont certainement ajouter [la taxe foncière]. "

"Je n'aime vraiment pas tout ce bordel", a déclaré Jas, un chauffeur d'autobus de 65 ans qui voit de près la pauvreté et l'itinérance à Surrey tous les jours. "J'aimerais qu'ils dépensent pour le logement. J'ai de la peine pour les plus démunis."

Le projet de création d'une police municipale à Surrey a été présenté en 2018 par le maire de l'époque, Doug McCallum. En novembre 2022, alors que le coût de la transition dépassait déjà les 100 millions de dollars, un nouveau maire et un nouveau conseil ont été élus sur la promesse d'éliminer la nouvelle force et de revenir à la GRC. 

La ville a été absolument pillée, pillée, pour payer les coûts, pour payer les deux forces. Au départ, je crois que la première estimation était d'environ 40 millions de dollars, juste pour le coût de la transition, puis elle a rapidement dépassé les 60 millions de dollars, et les estimations dépassent maintenant largement les 100 millions de dollars, et on ne sait toujours pas vraiment. On le saura jamais.  Parce qu'il ne s'agit là que des coûts initiaux, et chaque fois qu'ils font ces estimations, ils disent toujours "mais cela n'inclut pas" l'infrastructure informatique, certains matériaux et d'autres infrastructures, des choses comme ça.  On ne connait donc pas nécessairement le montant total. Et ça ne concerne que la transition, pas les embauches en cours. Selon les estimations, s'ils décident d'interrompre la transition et de revenir en arrière, cela représentera facilement des centaines de millions supplémentaires, potentiellement.

Jeff Shantz, professeur de criminologie à l'Université polytechnique Kwantlen

Le nouveau conseil municipal de Surrey, dirigé par la mairesse Brenda Locke, a approuvé un plan visant à conserver la GRC comme police compétente à Surrey lors d'une réunion du conseil le 12 décembre 2022.  Toutefois, le plan doit être approuvé par le gouvernement provincial, qui n'a pas encore donné son feu vert, ce qui signifie que la ville devra débourser environ 8 millions de dollars de plus par mois pour payer les deux forces policières.

Puis les camps sont devenus, non pas "quels sont les problèmes avec le maintien de l'ordre", mais "qu'est-ce qui se passe avec le maintien de l'ordre", et des voix se sont élevées pour dire "hey, les polices ciblent nos enfants dans les écoles", ou vous avez les programmes, les programmes RATS et des choses comme ça, qui ont un impact négatif sur les jeunes dans les écoles pour des comportements très insignifiants, tu sais? Ils sont retirés de l'école parce qu'ils ont fait une niaiserie en ligne, parce qu'ils se sont chicanés avec quelqu'un ou qu'ils ont été témoins d'une bagarre près de l'école, puis ils sont mis à la porte et séparés... d'accord, les gens soulevaient ce genre de questions, mais c'est immédiatement devenu un sport d'équipe, "équipe GRC, équipe SPS", et c'est en quelque sorte là que les choses sont restées figées.

Jeff Shantz, professeur de criminologie à l'Université polytechnique Kwantlen

Aucune des personnes interrogées par l'Étoile du Nord ne pensait qu'un service de police ou l'autre ferait une grande différence dans leur vie. Mais M. Shantz souligne que le débat entre la GRC et le SPS a détourné l'attention des préoccupations de fond concernant le maintien de l'ordre, qui étaient devenues le point central de la mobilisation communautaire au début des années 2010. 

À la gare centrale de Surrey, John, père et grand-père, lève les mains en signe de frustration. "Pourquoi ont-ils créé le service de police de Surrey? Si quelqu'un sait comment mieux faire [le maintien de l'ordre], pourquoi il l'expliquerait pas à la GRC à la place? Ces taxes supplémentaires-là font en sorte qu'on reste pauvres!"

Soutenez le journalisme à contre-courant ← Pour aider l'Étoile du Nord à continuer à produire des articles du point de vue de la majorité et dans l'intérêt de la majorité, faites un don! Chaque contribution est précieuse.