L'Étoile du Nord

Infolettre

Accumulation d’ordures dans l’est de Montréal

Le maire d’arrondissement blâme les citoyens pour les coupures de service

Temps de lecture:3 Minute

Abonnez-vous à notre infolettre:

Lors de la séance du conseil de l'arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, dans l'est de Montréal, le 2 juillet dernier, un organisme communautaire a remis une pétition dénonçant les coupures dans les services de cueillette des ordures. En réponse aux plaintes concernant le débordement des poubelles publiques et l'insalubrité de leur quartier, le maire a reproché aux citoyens de jeter des déchets qui, selon lui, auraient dû être compostés.

L'organisme communautaire Ligue 33 est intervenu lors de la période de questions d'ouverture de la réunion d'arrondissement, qui s'est tenue en plein air au parc Saint-Aloysius, dans Hochelaga, l'un des quartiers les plus défavorisés de la ville. Les membres de l'organisation ont porté des sacs de déchets devant l'auditoire pour faire valoir leur point de vue. Leur pétition demande à l'arrondissement de revenir sur sa décision de réduire le ramassage des ordures d'une fois par semaine à une fois toutes les deux semaines. Une version en ligne de la pétition a été signée par plus de 320 personnes au cours des dernières 24 heures, à l'heure où nous écrivons ces lignes.

« Vermines dans les rues, fortes puanteurs des déchets qui chauffent au soleil, poubelles publiques qui débordent, etc. Nous demandons aux autorités municipales, et spécialement au conseil d'arrondissement, de négocier avec les citoyens une alternative qui pourra diminuer la production d'ordures, mais sans causer d'enjeux d'hygiène publique », a déclaré le militant Renaud Dumouchel au conseil, provoquant des applaudissements dans l'assistance.

Dans sa réponse, le maire de l'arrondissement, Pierre Lessard-Blais, a tenté de rejeter la responsabilité sur le conseil d'arrondissement en suggérant que le trop-plein d'ordures dans le quartier était la faute des citoyens qui ne compostent pas suffisamment leurs déchets. Selon lui, les coupures de services sont une stratégie pour forcer les citoyens à composter davantage: « Juste distribuer les bacs n'est pas suffisant pour changer les habitudes des gens. On comprend que ça choque. » 

Nav, un autre membre de la Ligue 33, a trouvé la réponse de la municipalité insultante et malhonnête. « Le conseil propose des choses qui sont irréalistes. Il blâme le peuple, comme d'habitude. Il blâme les pauvres, parce qu'ils sont pauvres. Ils ne comprennent pas la situation des masses », a déclaré le jeune militant à l'Étoile du Nord. « Le but de cette mesure, c'est de sauver de l'argent. C'est juste une mesure d'austérité pour se mettre sur le dos du peuple et pouvoir accumuler des taxes. »

En effet, à l'extérieur de la réunion, le maire Lessard-Blais a donné à un citoyen une explication de l'accumulation des déchets qui n'avait pas grand-chose à voir avec le compost. Alexandre Giasson a croisé le maire et lui a fait part de ses inquiétudes quant à l'insalubrité d'Hochelaga par rapport à d'autres quartiers de la ville. Il décrit la réponse du maire :

« Il me dit "Où tu as été te promener?" Puis, là, je réponds au niveau des quartiers. Puis, il me dit, "Ah, mais là, c'est pas pareil. Ces quartiers-là sont gentrifiés, beaucoup plus que Hochelaga." Finalement, le moral de l'histoire, selon Pierre Lessard-Blais, c'est que les quartiers gentrifiés sont plus propres. Les pauvres sont sales. »

Après avoir lu et remis la pétition, Renaud Dumouchel a invité les citoyens à se joindre à la Ligue 33 pour une assemblée de quartier le dimanche 7 juillet à 13h au parc Bellerive dans l'est de l'arrondissement. « On appelle tous les citoyens qui veulent se mobiliser contre une administration qui ne nous écoute pas à nous rejoindre. Il va y avoir de la nourriture, ça va être un grand rassemblement populaire. »

Soutenez le journalisme à contre-courant ← Pour aider l'Étoile du Nord à continuer à produire des articles du point de vue de la majorité et dans l'intérêt de la majorité, faites un don! Chaque contribution est précieuse.