L'Étoile du Nord

Infolettre

Entrevue avec un travailleur d’Amazon

« T’as même pas l’impression d’être un être humain »

Temps de lecture:3 Minute

Abonnez-vous à notre infolettre:

Les travailleurs d'Amazon au Canada s'organisent. Au Québec, la Confédération des syndicats nationaux (CSN) a fondé le premier syndicat Amazon au Canada. À l'ouest, les travailleurs de la Colombie-Britannique voteront sur leur syndicalisation après un dépôt réussi avec Unifor en mai. Les travailleurs d'Amazon en Ontario luttent également contre le géant monopoliste au quotidien.

« C'est une question de manque de respect de la part de la direction », explique Josh, un travailleur d'Amazon dans le sud de l'Ontario. « Les gérants veulent exercer un contrôle total sur nous. T'as même pas l'impression d'être un être humain à cause de la façon dont ils te traitent. »

Josh ajoute: « Les gestionnaires nous observent, ils sont toujours à la recherche de quelque chose qui ne va pas. Si tu vas aux toilettes, ils vont te demander de justifier combien de temps ça a pris, il vont te surveiller tout le temps. »

Pour obtenir une accréditation syndicale en Ontario, les travailleurs doivent signer des cartes d'adhésion au syndicat, indiquant ainsi leur intention d'y adhérer. Si au moins 40% des travailleurs signent, la Commission des relations du travail de l'Ontario organise un vote de représentation sur leur lieu de travail. Si la majorité des travailleurs signent, il y a un syndicat.

L'un des avantages des syndicats est la possibilité de mener des négociations collectives avec les patrons. On parle de négociation collective lorsque les travailleurs, ensemble, négocient de meilleurs salaires et avantages. Le fait de négocier au sein d'une unité collective permet de rendre les règles de jeu équitables et donne aux travailleurs plus de pouvoir que s'ils négociaient individuellement.

Mais il ne s'agit pas seulement de syndicalisation. « Pour nous, l'accréditation [syndicale] n'est qu'une première étape », explique Josh. « Quand on organise des manifestations, ce n'est pas seulement pour inciter les gens à signer une carte syndicale. On parle aux gens des problèmes et de la manière dont on peut renforcer les capacités de chacun à lutter contre ces problèmes-là. »

« Et vous savez, les gens pensent que les travailleurs d'Amazon sont des gens tristes qui ne peuvent pas se défendre. Mais honnêtement, les travailleurs d'Amazon se battent tous les jours », explique Josh. « On peut entendre parler, par exemple, de quelqu'un du service d'emballage qui fait une nouvelle pétition, ou de quelqu'un du service de préparation des commandes qui hue le directeur lors de réunions, et tout le monde se joint à eux. Ce genre de choses arrive tout le temps. »

« Et vous êtes au courant des marches contre les patrons, n'est-ce pas? Ça s'est produit dans plusieurs entrepôts d'Amazon. Comme le nom l'indique: tu réunis tous tes collègues, vous vous rendez au bureau du directeur et vous obtenez des réponses sur tout ce qui s'est passé. Qu'il s'agisse d'une mise à pied, d'un incident lié à la santé et à la sécurité, etc. »

Mais comme le dit Josh, la signature de la carte syndicale n'est qu'un début. Amazon refuse déjà d'accepter l'accréditation syndicale du Québec, ce qui pourrait donner lieu à une contestation devant la Cour suprême. En Colombie-Britannique, Unifor avait initialement retiré son vote syndical en raison d'un nombre « étrangement » élevé d'employés renvoyés ou visés par Amazon. L'entreprise monopoliste avait utilisé des tactiques déloyales semblables dans le cadre d'une campagne de syndicalisation au Royaume-Uni.

Tout au long de l'entretien, un ton positif se dégageait toutefois concernant l'organisation syndicale chez Amazon. Interrogé sur son optimisme, Josh a affirmé: « S'il y avait un vote syndical demain, on ne gagnerait probablement pas. Mais on est en train de s'organiser, on a déjà gagné des combats et on va continuer à le faire ».

Soutenez le journalisme à contre-courant ← Pour aider l'Étoile du Nord à continuer à produire des articles du point de vue de la majorité et dans l'intérêt de la majorité, faites un don! Chaque contribution est précieuse.