L'Étoile du Nord

Infolettre

En lutte pour leur retour au travail

Les travailleurs de Rolls-Royce lockoutés durant un vote de grève

Temps de lecture:2 Minute

Abonnez-vous à notre infolettre:

Depuis le 15 mars 2022, 530 travailleurs de l'usine Rolls-Royce Canada à Lachine ont été mis en lock-out alors qu'ils votaient pour un mandat de grève. Cela ne visait pas pourtant pas à déclencher une grève, mais plutôt à faciliter les négociations de convention collective, car les travailleurs de l'usine sont sans augmentation de salaire depuis 2020.

Un ancien employé de Rolls-Royce, qui a dû trouver un nouvel emploi en raison du lock-out, a déclaré à l'Étoile du Nord qu'ils "veulent essentiellement utiliser le COVID comme excuse pour nous donner zéro pour les deux dernières années." Un montant innacceptable, surtout considérant l'inflation dépassant les 8%.

Il existe deux types de régimes de retraite pour les ouvriers: à prestations définies et à cotisations définies. Le régime à prestations définies détermine un montant fixe que l'employé recevra pour sa pension en fonction de son salaire. Le régime à cotisations définies, quant à lui, dépend du marché boursier et des cotisations de l'employé et de l'employeur.

"À l'heure actuelle, l'une des choses que nous essayons de faire est de mettre tout le monde sur le même plan de pension, sur un régime à prestations définies. C'est la solution la plus logique et la plus juste, car il n'y a pas deux catégories d'employés qui font le même travail."

Bien que des négociations aient eu lieu, l'ex-employé de Rolls-Royce a expliqué à l'Étoile du Nord que "les offres étaient, pour le dire franchement, insultantes. Elles n'étaient même pas proches des demandes qui étaient raisonnables pour les conditions de vie ou pour notre avenir."

Alors que 530 employés de Rolls-Royce sont en lock-out depuis plus de 4 mois, luttant pour de meilleurs salaires pour tenir compte de l'inflation record, un régime de retraite cohésif pour tous les employés, et pour retourner au travail, le président de Rolls-Royce Canada a reçu une prime de départ de 4,2 millions de dollars.

"Et il s'en va. Donc cet argent pourrait probablement aller à beaucoup de familles. Surtout dans ces circonstances où l'inflation est extrêmement élevée. Le Québec a distribué des chèques de 500 dollars, mais un chèque unique de 500 dollars ne va pas payer une hypothèque ou les factures répétitives."

"Tout ce que Rolls-Royce doivent payer, ils veulent le réduire. Il y a aussi le souci de rendre Rolls-Royce plus attrayant pour les investisseurs. Quel est le résultat net? Quelle est la cote de crédit?  Et pour obtenir une bonne cote de crédit, il faut réduire certaines choses comme les plans de retraite, pour être plus intéressant sur le plan financier."

Soutenez le journalisme à contre-courant ← Pour aider l'Étoile du Nord à continuer à produire des articles du point de vue de la majorité et dans l'intérêt de la majorité, faites un don! Chaque contribution est précieuse.