L'Étoile du Nord

Infolettre

Pollution industrielle dans la Chemical Valley

L’usine Ineos de Sarnia annonce sa fermeture à la suite d’une fuite toxique de benzène

Temps de lecture:4 Minute

Abonnez-vous à notre infolettre:

Quelques semaines après la fermeture temporaire de l'usine Ineos Styrolution de Sarnia, en Ontario, en raison d'une fuite de benzène, l'entreprise a annoncé qu'elle mettrait définitivement fin à ses activités d'ici juin 2026. Un nombre important de personnes perdront leur emploi, car l'entreprise continue de ne pas respecter les normes de pollution maximales.

Située dans la Chemical Valley de Sarnia, Ineos est l'une des 60 entreprises qui exploitent des raffineries de pétrole et des installations pétrochimiques le long de la rivière Sainte-Claire et de la réserve de la Première nation d'Aamjiwnaang. La zone abrite 40% de l'industrie chimique canadienne, employant 8 000 travailleurs et contribuant à 45 000 emplois dans la région, selon un rapport de 2010.

Le 3 juin, un nouveau règlement provincial adopté en vertu de la Loi sur la protection de l'environnement d'Ontario a imposé des limites plus strictes pour le benzène et des exigences de surveillance à l'usine d'Ineos Styrolution Canada Ltée à Sarnia.

L'ordre de fermeture temporaire a été donné à la fin du mois d'avril après que plusieurs personnes de la Première nation Aamjiwnaang soient tombées malades et ont été hospitalisées. L'état d'urgence a été déclaré quelques jours plus tard. Des services communautaires vitaux tels que le centre de santé, la garderie et les terrains de sport ont été fermés en raison des niveaux élevés du produit chimique toxique.

Le benzène est un sous-produit des installations voisines qui transforment le pétrole brut en essence. Ineos l'utilise pour produire du styrène destiné à la fabrication de pièces automobiles, d'appareils électroniques et d'appareils médicaux. Or, le benzène est un cancérogène connu, lié à la leucémie et aux maladies du sang. Selon Environnement et Changement climatique Canada, l'exposition peut affecter le sang et la moelle osseuse et est associée à une réduction des fonctions immunitaires.

Ineos a publiquement maintenu qu'aucun niveau élevé de benzène n'avait été détecté par ses systèmes de surveillance internes, malgré la preuve officielle que l'empoisonnement des membres de la Première nation Aamjiwnaang était bel et bien lié.

En outre, après l'annonce de la fermeture, Ineos a déclaré que sa décision n'était pas en lien avec les niveaux élevés de benzène détectés dans la région. Dans un premier temps, Ineos a volontairement interrompu ses activités. Le gouvernement provincial a révoqué ses permis d'exploitation jusqu'au 15 mai, en demandant à l'entreprise de présenter un plan de réduction des émissions de benzène. Après une demande de prolongation, Ineos a décidé de prendre une autre direction:

« Le site de production de Sarnia est actuellement à l'arrêt en raison d'ordonnances récentes des autorités réglementaires qui nous ont contraints à déclarer un cas de force majeure. Nous évaluons actuellement ce qui est nécessaire pour redémarrer le site—un processus qui pourrait prendre environ six mois », a déclaré Steve Harrington, PDG d'Ineos Styrolution, dans un communiqué public.

« Les perspectives à long terme du site de Sarnia se sont détériorées au point qu'il ne constitue plus un actif d'exploitation économiquement viable. » En d'autres termes, l'entreprise affirme qu'elle ne peut pas se permettre de ne pas empoisonner la population locale.

Les effets de la fermeture sur la communauté sont encore incertains, selon Nick Dochstader, président du conseil syndical du district de Sarnia. « Tant de choses sont symbiotiques dans cette région, les conduites de vapeur partagées, une usine achetant des sous-produits et des matériaux à l'autre, etc. Si l'une d'entre elles décide de fermer, nous ne savons pas encore quel sera l'impact sur la région. »

La fermeture entraînerait la perte de 80 emplois à l'usine, ainsi que de 500 autres emplois de sous-traitants, dont une série d'ingénieurs en mécanique et en chimie, et d'entrepreneurs industriels.

« Toute perte d'emploi est néfaste. Cela va à l'encontre de ce que nous voulons voir. C'est ainsi que les communautés prospèrent, avec des emplois intéressants, pas au salaire minimum, mais des emplois bien rémunérés qui sont perdus », a déclaré M. Dochstader.

Ineos est une entreprise mondiale présente en Amérique du Nord et du Sud, en Asie et en Europe, qui a déjà commis de nombreuses infractions en matière de santé et d'environnement. En avril 2023, l'explosion d'une usine au Texas a blessé des travailleurs qui se sont retrouvés piégés dans l'usine alors que les portes étaient verrouillées. Deux travailleurs poursuivent aujourd'hui Ineos pour 2 millions de dollars américains pour négligence grave.

Plante Ineos à Grangemouth, en Écosse

À Grangemouth, en Écosse, Ineos a enfreint 34 fois la réglementation en matière de santé et de sécurité au cours des quatre dernières années, a été officiellement condamnée comme « mauvaise » en matière de pollution pendant trois années consécutives et a vu plus de 20 membres de son personnel blessés depuis le début de l'année 2015.

Alors que l'usine d'Ineos sera fermée à Sarnia d'ici 2026, les 60 raffineries et usines pétrochimiques restantes dans la région continuent d'être surveillées pour les risques similaires qu'elles posent pour la santé et l'environnement. Elles devront elles aussi se conformer aux nouvelles réglementations concernant les conteneurs scellés pour le benzène et les niveaux d'émission.

Ineos a annoncé qu'elle faisait appel des restrictions relatives au benzène et qu'une réunion préliminaire avec le Tribunal foncier de l'Ontario et Ineos Styrolutions était prévue le 12 juillet. L'entreprise s'est placée dans une position de pouvoir peu scrupuleuse pour l'audience, avec la menace de centaines d'emplois perdus maintenant rendue publique.

Soutenez le journalisme à contre-courant ← Pour aider l'Étoile du Nord à continuer à produire des articles du point de vue de la majorité et dans l'intérêt de la majorité, faites un don! Chaque contribution est précieuse.